Posez une question
Nos conseillers et la communauté vous répondent
Miss Océane
Pour toutes vos petites questions de la vie quotidienne !
Membres en ligne ?
Vous devez vous inscrire pour participer
LES METIERS EN RAPPORT AVEC LES ENFANTS

LES METIERS EN RAPPORT AVEC LES ENFANTS

Beaucoup de jeunes envisagent d'exercer un métier en rapport avec les enfants. Santé, éducation, social, loisirs... Quel secteur choisir ? Chacun fait appel à des compétences spécifiques pour remplir diverses missions. C'est à vous de déterminer celui qui vous convient le mieux selon vos aspirations, vos aptitudes et vos qualités. Accompagner des enfants de la naissance à l'adolescence nécessite beaucoup d'énergie, une vigilance permanente, le sens des responsabilités, de se sentir à l'aise avec eux, de s'intéresser à eux, de les aimer, de savoir communiquer et travailler en équipe car vous êtes fréquemment amené à collaborer. La petite enfance ou le temps de l'éveil Certains préfèrent se consacrer aux tout-petits et les aider à " grandir " jusqu'à six ans où ils franchiront alors les portes de la " grande école ". Les parents qui travaillent doivent très tôt se soucier d'un mode de garde pour leurs bambins. Assistantes maternelles à leur domicile, puéricultrices et auxiliaires de puériculture à la crèche, au jardin d'enfants... se chargeront de l'accueil, de l'hygiène, des soins, de l'éducation de nos chers petits. Vers trois ans, à la maternelle, les premiers enseignants, les A.T.S.E.M. (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) prendront le relais. Par le jeu, des activités d'éveil... ils leur font acquérir certaines connaissances, leur donnent quelques repères, les aident à s'épanouir, à vivre en collectivité, facilitant ainsi leur entrée à l'école élémentaire. Dans certaines structures, on note la présence d'un éducateur de jeunes enfants pour aider au développement de la personnalité des petits. Patience, disponibilité, créativité, énergie... se rangent parmi les principales qualités des pros de la petite enfance. Ils doivent savoir se mettre à la portée des petits, partager leurs moments de joie... sans jamais se substituer aux parents. Des professions très féminisées, certes, avec pour chacune d'elles une formation particulière. Le monde scolaire L'école est obligatoire de 6 à 16 ans. Donc, si vous désirez transmettre des connaissances aux élèves du primaire, aux collégiens, aux lycéens, leur inculquer des méthodes de travail, participer à leur éducation pour les préparer (tout comme leurs parents sont censés le faire) à la vie en groupe, puis en société, tournez-vous vers l'enseignement. Les perspectives d'emploi devraient être plus favorables pour palier les nombreux départs jusqu'en 2008. Pensez aussi que dans un établissement scolaire évolue toute une équipe éducative, chaque membre étant investi d'une mission auprès de jeunes : documentaliste de C.D.I., conseiller d'orientation psychologue... Attendez-vous à de longues études, un haut niveau de formation est indispensable : jusqu'à bac + 5. Les enfants en difficulté Enfants et adolescents malades, victimes d'accidents, présentant des troubles du comportement, des troubles physiques ou confrontés à des situations familiales difficiles... tous ont besoin d'une prise en charge adaptée à leurs cas. Éducateurs spécialisés, assistantes sociales soutiennent, accompagnent, protègent des jeunes en danger (délinquance, violence, toxicomanie, chômage...) dans leur vie quotidienne. Selon les maux dont souffrent enfants et adolescents, ils sont contraints de rencontrer un ou divers spécialistes : pédiatres, psychologues ou psychothérapeutes, rééducateurs (psychomotriciens, ergothérapeutes, orthophonistes)... dans le cadre d'un hôpital, d'un centre spécialisé. Ces professionnels doivent faire preuve de générosité, d'équilibre, d'énergie, de patience, sens du travail en équipe pour élaborer un projet adapté à chaque cas, en assurer le suivi, se concerter pour y apporter d'éventuelles modifications. Le bac + 4 représente le minimum requis ; pour devenir pédiatre, par exemple, vous devez poursuivre bien au-delà. Les loisirs Qui dit école et devoirs, dit aussi loisirs... mais, de grâce, pas toujours devant la télé, la console de jeux ou l'ordinateur. Les enfants et adolescents ont besoin de changer de cadre, de bouger, de se dépenser physiquement, de satisfaire leur passion (danse, guitare, foot, tennis...). Ils peuvent pratiquer des activités culturelles et/ou sportives dans le cadre de l'école ou d'associations. Des spécialistes de l'animation sont chargés de les accueillir et de les encadrer. Selon le type d'activité et le lieu, on distingue des animateurs socioculturels, des animateurs sportifs (appelés selon les disciplines moniteurs [de voile, de ski...]) ou professeurs (de judo, de karaté...), des professeurs de danse ou de musique... À eux de faire partager leur passion, de se mettre à la portée des jeunes, de faire preuve d'imagination et de psychologie : les animateurs sont très demandés dans le secteur associatif où ils connaissent des statuts précaires. Pourtant, devenir animateur implique une formation. Les petits peuvent goûter au plaisir des livres et des jeux dans les bibliothèques et les ludothèques où ils sont les bienvenus.
Orientation scolaire et professionnelle, conseil et soutien scolaire
Ajouter sur facebook
RSS Questions RSS Questions Miss Orientation RSS Réponses RSS Blogs RSS Commentaires